Riyad raconte des mensonges sans fondement avant les négociations en Turquie

13 octobre 2018

AFP / File / MOHAMMED AL-SHAIKH L’Arabie saoudite s’en prend à des accusations sur l’assassinat de Jamal Khashoggi dans son consulat à Istanbul

Une délégation d’une douzaine de responsables saoudiens était en Turquie samedi pour des entretiens sur la disparition du journaliste Jamal Khashoggi après que Riyad eut été accusé « d’accusations mensongères sans fondement » par la Turquie, selon lequel il aurait été tué dans son consulat à Istanbul.

Alors que le mystère de son destin n’était pas résolu 11 jours après son arrivée au consulat et son refus de réapparaître, un quotidien pro-gouvernemental turc a déclaré que Khashoggi avait enregistré son propre interrogatoire à l’intérieur de la mission sur Apple Watch.

Des responsables turcs ont indiqué qu’ils pensaient que Khashoggi avait été tué à l’intérieur du consulat et que des rumeurs selon lesquelles des rumeurs avaient été faites ont été divulguées aux médias, affirmant qu’il avait été torturé et même démembré.

Saudi insiste sur le fait que Khashoggi, dont les écrits critiquent le prince Mohammed et est entré au consulat pour obtenir des papiers en vue de son mariage avec sa fiancée turque, a quitté le bâtiment en toute sécurité, mais n’a pas encore fourni de preuves visuelles à ce sujet.

AFP / Yasin AKGULLe journaliste saoudien disparu a disparu après son entrée au consulat d’Arabie Saoudite à Istanbul

La levée de boucliers entourant sa disparition menace non seulement de nuire aux relations sereines entre la Turquie et l’Arabie saoudite, mais également d’inquiéter les partisans du royaume à l’Ouest et de ternir les réformes entreprises par le prince héritier Mohammed bin Salman.

Les plus grands noms du monde des affaires et des médias ont déjà annulé leur projet d’assister à une grande conférence à Riyad en octobre afin de présenter les réformes.

– ‘Allégations et mensonges’ –

La délégation saoudienne se trouvait en Turquie pour y avoir des entretiens ce week-end à Ankara et participer à un groupe de travail sur la disparition dont la création a été annoncée par le porte-parole d’Erdogan, ont déclaré des médias officiels turcs.

La chaîne NTV a indiqué que la délégation était composée de 11 personnes et avait inspecté vendredi le consulat d’Istanbul. La composition de la délégation n’a pas été clarifiée.

Les médias turcs et étrangers campés devant le consulat toute la semaine ont remarqué l’arrivée du cortège de voitures vendredi, sans préciser qui était le personnel saoudien entrant dans le consulat.

Riyad a chaleureusement accueilli la création du groupe de travail, mais le ministre de l’Intérieur, le prince Abdel Aziz bin Saoud bin Nayef a critiqué les allégations selon lesquelles Khashoggi aurait été tué à l’intérieur du consulat.

AFP / File / OZAN KOSE Des médiasturcs et étrangers campés devant le consulat d’Arabie Saoudite toute la semaine

Il a décrit les allégations comme « des allégations sans fondement et des mensonges ».

Jusqu’à présent, Ankara a été soigneusement pris en charge dans la controverse, les allégations les plus sensationnelles ayant été écrasées dans la presse progouvernementale, mais le président Recep Tayyip Erdogan s’est jusqu’ici abstenu d’accuser directement Riyad d’avoir commis une faute.

La Turquie et l’Arabie saoudite entretiennent des relations difficiles avec les différends concernant le renversement du gouvernement islamiste en Égypte et le blocus imposé au Qatar, allié à Ankara. Mais Erdogan s’est généralement méfié de l’aiguille du royaume conservateur riche en pétrole.

– ‘Enregistré par Apple Watch’ –

Selon les dernières déclarations du quotidien progouvernemental Sabah, Khashoggi portait une montre Apple Watch lors de son entrée au consulat, synchronisé avec un iPhone laissé à l’extérieur avec sa fiancée Hatice Cengiz.

Il a dit que la montre avait enregistré ce qui s’était passé à l’intérieur du consulat et que cela avait été transféré sur son nuage, bien que des Saoudiens aient tenté de le supprimer partiellement.

AFP / Thomas SAINT-CRICQDisparition d’un journaliste saoudien

« Les moments de l’interrogatoire, de la torture et du meurtre de Khashoggi ont été enregistrés sur la montre Apple », a déclaré Sabah. Il n’y avait aucune confirmation officielle du rapport.

Le quotidien américain Washington Post, dont Khashoggi est l’un des contributeurs, avait également rapporté que la Turquie enregistrait des enregistrements sonores de ce qui s’était passé dans le consulat, notamment de son assassinat et de sa mort.

Selon des analystes, la Turquie espère trouver le soutien de son allié de l’OTAN, les États-Unis, dans cette affaire, bien qu’Ankara-Washington soit en crise suite à la détention d’un pasteur protestant depuis deux ans.

Mais le pasteur, Andrew Brunson, a été libéré vendredi et autorisé à retourner chez lui par un tribunal turc, ce qui pourrait permettre de normaliser les relations.

– ‘Horrifié’ mais toujours présent –

Lachef de la FIOM, Christine Lagarde Lagarde, a déclaré que son intention d’assister à une réunion économique à Riyad était inchangée pour le moment, malgré le tollé international suscité par le cas du journaliste manquant, Jamal Khashoggi.

Pendant ce temps, la grande conférence d’octobre du prince Mohammed – la future initiative d’investissement qualifiée par les médias de « Davos dans le désert » après la conférence annuelle dans la station balnéaire suisse – a subi une litanie d’annulation à cause de la controverse.

Des personnalités du monde des affaires telles que le directeur général de l’application Uber – qui a injecté de l’argent dans le fonds d’investissement saoudien – n’apparaissent plus, alors que des groupes de médias tels que le New York Times, le Financial Times et le Bloomberg se retirent.

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a annoncé samedi qu’il comptait toujours y assister, de même que la chef du FMI, Christine Lagarde.

Elle a dit qu’elle était « horrifiée » par le cas mais qu’elle devait « diriger les affaires du FMI dans tous les coins du monde et avec de nombreux gouvernements ».

Source AFP

À propos Lahcen Hammouch