Les réseaux sociaux : La faute est virtuelle mais les victimes sont bien réelles

Les dangers des réseaux sociaux ayant révolutionné la planète en moins de dix ans tels Instagram, Facebook, Twitter… beaucoup s’y mettent ou parce qu’un proche y est ou pour se créer les liens au-delà des frontières terrestres.

Un monde accessible en quelques clic, cette nouvelle technologie procurant à chacun une capacité de communiquer avec proches et reste de la planète connectés, guette, sournoisement, en premier les adolescents parce qu’étant les plus actifs sur ces réseaux.

La présence des jeunes sur les réseaux sociaux monte à exponentielle, elle est  extension naturelle de leur vie sociale, beaucoup d’entre eux se connectent en permanence et les cas de dérapages se multiplient en l’absence de surveillance.

Ces  bombardements à contenus choquants, ces publications préjudiciables, ces arnaques, ces harcèlement leurs retombées sont désastreuses tant pour l’individu qui les subis que par ricochet pour la société qui en paie les frais.

Il est temps et tout autant urgent que parents et institutions s’activent pour instaurer une saine et bonne  utilisation de ces réseaux, dont sont victimes en majorité enfants et ados.

Radouan Bachiri

À propos Lahcen Hammouch