Le vice-président de l’EMB, M. Salah ECHALLAOUI, présent au petit déjeuner interreligieux organisé par Sant ‘Egidio

11 Février 2019

Republié le 13 février 2019 à 19h48

Le 5 février était organisé à Diegem le traditionnel petit déjeuner interreligieux à l’initiative de la communauté catholique de Sant ‘Egidio, dans le cadre de la Harmony Interfaith Week.

Cet évènement était placé cette année sous le thème « Les Couloirs humanitaires et le rôle des Églises et des Religions dans la crise des réfugiés », avec pour invité d’honneur le Ministre de l’intérieur, Monsieur Pieter De Crem.

Pour rappel, « Couloirs humanitaires » est un projet interreligieux promu par tous les cultes reconnus en Belgique et soutenu par le gouvernement belge, pour permettre à des réfugiés syriens de rejoindre l’Europe en toute sécurité (par avion), sur base d’un visa humanitaire délivré par la Belgique. C’est ainsi que de 150 réfugiés, de toutes origines (chrétiens, musulmans, kurdes, arabes…), choisis sur le seul critère de vulnérabilité, ont pu rejoindre le sol belge et être pris en charge par différentes familles et communautés religieuses ces derniers mois.

Le vice-président de l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB), Monsieur Salah Echallaoui, participait à cette rencontre aux côtés des représentants des autres cultes reconnus.

Il s’y est exprimé en ces termes : « L’accueil des réfugiés n’est pas un acte de charité mais un devoir. Ces personnes ne sont pas heureuses d’être expatriées car elles ont dû quitter leur pays sous la contrainte d’une situation désastreuse. Souvent, les membres de leur familles sont dispersés entre différents pays. Nous devons les aider à s’intégrer et à préserver leur identité. Nous devons également réfléchir à une résolution des conflits dans leur pays. Il y a là une responsabilité politique au niveau international, en particulier de la part des grandes puissances. Il faut agir en amont pour résoudre le problème des migrations. L’accueil des réfugiés est une solution temporaire. En tant que représentants des cultes, nous devons envoyer des signaux de vivre ensemble au-delà de nos frontières. J’appelle donc à plus d’entraide et de solidarité entre nous ».

À l’issue de cette matinée, tous les cultes se sont accordés sur la nécessité de renforcer leur collaboration pour aider les réfugiés à s’intégrer et à se reconstruire après ce qu’ils ont vécu. Ils ont également souligné le message positif qu’ils envoient à la société civile en témoignant de leur sensibilité face à des êtres humains en souffrance. En ce sens, la coopération interreligieuse est un exemple de réussite et constitue un modèle dont ils peuvent être fiers. Enfin, les cultes ont souligné la nécessité d’une coopération internationale pour parvenir à des solutions acceptables, pérennes et réalistes pour résoudre les conflits existants, ce que le Ministre De Crem n’a pas manqué de confirmer

Source EMB

À propos Lahcen Hammouch