Communiqué de presse » Exposition conçue par le Centre de la Culture Judéo-Marocaine,et présentée au Musée Juif de Belgique du 3 mai 2019 au 2 mai 202″

 

Une exposition qui questionne les identités à travers l’exemple de la cohabitation millénaire entre communautés juives et musulmanes du Maroc.

Chacun d’entre nous a en soi ancrée une série de références (langue, traditions, rites, croyances) qui constitue à la fois son identité et son patrimoine culturel. Mais nous partageons aussi des intérêts communs, une intégration sociale, un goût pour les mêmes plats, une musique qui nous rassemble, une humanité qui nous solidarise…

L’exposition « L’AUTRE C’EST MOI » s’inspire de différences apparentes entre deux communautés, juive et musulmane, qui ont cohabité pendant des siècles sur le même territoire, pour tenter de nous faire réagir sur nos différences et nos ressemblances.

Elle parcourt des vies similaires sans être forcément identiques, et en montre les symboliques et leurs nuances au cours de ces étapes de vie essentielles que sont la naissance, le passage à la vie adulte, le mariage, et la mort. Ceci sans oublier de souligner les différenciations des éducations entre filles et garçons.

« L’AUTRE C’EST MOI » veut démontrer à travers des objets rituels et traditionnels très illustratifs et une abondante iconographie (*) la convergence des cultures et des traditions entre ces deux communautés. Notre exposition souligne à quel point dans la cohabitation musulmane et juive au Maroc, les différences se sont révélées constructives, et combien les savoirs partagés ont constitué une aide à la survie face à des conditions d’existence fortement liées aux contraintes aussi bien naturelles que sociales.

L’exemple de cette cohabitation passée, mais encore présente dans les mémoires, est enrichie en contrepoint par des points d’accroche avec le monde chrétien, afin qu’elle garde toute sa pertinence et son exemplarité aujourd’hui dans notre pays et notre société, aux racines multiples.

C’est en effet chez nous – et à Bruxelles tout particulièrement – que se vit jour après jour, non sans parfois difficultés ou angoisses, le laboratoire de la société multiculturelle de demain.

« L’AUTRE C’EST MOI » se veut ainsi une affirmation de la possibilité de vivre ensemble, qui s’appuie sur une longue relation relativement paisible entre deux univers différents, et qui constitue un exemple assez exceptionnel de communauté multiple au cœur du monde musulman.

Aujourd’hui cette exemplarité de dialogue et de partage, peut, sans moralisme, mais avec lucidité, constituer un socle où chacun – et particulièrement les jeunes en pleine structuration de leur personnalité – pourra faire la part des choses entre les acquis de son origine, la traduction de sa différence au sein de la société où il évolue et la valeur enrichissante que pourra lui apporter la connaissance de l’autre.

Au sortir de l’exposition, les visiteurs pourront tout à la fois prendre conscience que l’autre peut les enrichir, et que la certitude et la peur sont des barrières plus que des ouvertures. Au public d’estimer si nous avons rempli cet objectif.

(*) Les objets, documents et photographies de l’exposition ont été sélectionnés pour leur valeur illustrative dans la Collection Dahan-Hirsch.

À propos Lahcen Hammouch