La communauté juive marocaine de Bruxelles célèbre la Mimouna

Dans une ambiance d’amour et de fraternité ancestrale, juifs et musulmans marocains de Belgique ont célébré, dimanche dernier la Mimouna, qui marque la fin de la Pâque juive « Pessah ».

Placée sous le signe du partage et coexistence, la soirée de la Mimouna a réuni de nombreux Marocains de Belgique, juifs et musulmans, des rabbins, des imams, des diplomates, des acteurs politiques et associatifs ainsi que d’autres personnalités de différents domaines, symbolisant la singularité du modèle marocain du vivre-ensemble.

Parmi les personnalités présentes, M. Albert guigui grand rabbin de Bruxelles depuis 1987.
M. Salah Echallaoui, vice président de l’exécutive des musulmans de Belgique et président de rassemblement de musulmans de Belgique.
M. Philippe Markiewicz, Président du Consistoire Central Israélite de Belgique,

Pour Maurice Tal, président de l’association des juifs marocains de Belgique, la communauté juive marocaine reste attachée à sa patrie mère, le Maroc, et à ses valeurs, car a de tout temps trouvé en le Maroc un havre de paix et de coexistence où règne le respect mutuel, l’ouverture et l’attachement aux traditions.

De son côté, l’ambassadeur du Maroc en Belgique, Mohamed Ameur a déclaré dans son intervention que la fête de la Mimouna est l’une des rencontres qui symbolise la coexistence, le vivre ensemble, le partage de la civilisation, de la culture et traditions entre les deux communautés dans la tolérance.

M. Ameur, rappel l’acte historique courageux de feu SM Mohammed V à l’égard des juifs marocains, avait refusé d’appliquer les lois discriminatoires aux juifs présents sur son territoire. « Il n’y a pas de juifs au Maroc, seulement des sujets », aurait-il déclaré.  Ainsi que la haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI ne cesse d’entourer les membres de la communauté marocaine partout dans le monde.

 

Rappelons que SM le Roi Mohammed VI a donné ses hautes instructions, il y a quelques jours, pour  l’organisation des élections des Instances représentatives des communautés juives marocaines. Il a demandé également au ministre de l’Intérieur de veiller dorénavant au respect de la périodicité du renouvellement de ces instances conformément aux dispositions du Dahir du 7 mai 1945 relatif à la réorganisation des comités de cette communauté Marocaine.

La mimouna est une fête populaire observée depuis environ trois siècles par les communautés juives originaires d’Afrique du Nord qui marque la fin de Pessa’h.

Durant les huit jours de la Pâque juive (Pessa’h) les Juifs se privent de tous produits issus de la fermentation de cinq céréales citées dans la Torah, et se nourrissent en guise de pain, de matsa, une galette de farine non levée. Ainsi pour fêter le retour des aliments interdits (le pain entre autres) les Juifs originaires du Maroc ont instauré la mimouna, une fête conviviale où les patisseries, notamment la crêpe marocaine appelée mofleta sont à l’honneur.

Radouan Bachiri

À propos Lahcen Hammouch