Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan a représenté, Sa Majesté le Roi Mohammed VI,  à l’inauguration du nouveau port Tanger Med II

Le 29 juin 2019 à 11h55

Tanger (Maroc), 28 juin 2019 (AFP) – Le port marocain de Tanger Med, le plus grand d’Afrique en volume de conteneurs, a officiellement ouvert vendredi ses deux nouveaux terminaux destinés à tripler sa capacité, faisant de lui « le premier port de Méditerranée ».

L’extension baptisée « Tanger Med 2 », inaugurée au cours d’une cérémonie présidée par le jeune prince Moulay El Hassan qui représente son père Mohammed VI, porte la capacité du mégaport de 3,47 à 9 millions de conteneurs EVP (Equivalent Vingt Pied, l’unité en vigueur), selon la direction du port.

« Tanger représente aujourd’hui la première capacité portuaire de Méditerranée. C’est un motif de fierté », s’est félicité Fouad Brini, président de l’Agence spéciale Tanger Méditerranée (TMSA), en charge du développement du site.

Les nouveaux terminaux représentent neuf ans de travaux et un investissement public de 1,3 milliard d’euros, auquel s’ajoutent 1,3 milliard d’euros injectés par des opérateurs privés – dont le concessionnaire néerlandais APM terminals-, a souligné à l’AFP le directeur de Tanger Med, Rachid Houari.

Opérationnel depuis 2007, le complexe portuaire situé à quelques encablures du détroit de Gibraltar, en face des côtes espagnoles, dessert 186 ports dans 77 pays avec 52,2 millions de tonnes manutentionnées en 2018.

Son trafic pourra désormais atteindre 120 millions de tonnes manutentionnées annuellement, « ce qui lui permettra « d’intégrer bientôt le top 20 mondial sur 500 ports », a assuré M. Houari.

Le parc industriel adossé au port, en zone franche, compte quelque 900 entreprises -surtout automobile, mais aussi textile, électronique, aéronautique, logistique, agroalimentaire- et 70.000 employés pour un chiffre d’affaires de 5,5 milliards d’euros en 2017, selon les chiffres de Tanger Med.

L’automobile, l’agroalimentaire, le textile et l’aéronautique alimentent principalement les exportations au départ de Tanger Med. L’Afrique est son premier marché avec une part de 38%, suivi par l’Europe (27%), l’Asie (26%) et l’Amérique (9%).

Le deux premiers terminaux du complexe étaient arrivés à saturation en 2014, avec un excédent de « plus de 15,7 % par rapport à la capacité nominale du port », selon la direction du port.

Avec ce projet, le Maroc met en avant la proximité des marchés européens, les coûts compétitifs de sa main

d’oeuvre et les avantages fiscaux et douaniers liés aux zones franches.

Tanger Med dispose en outre d’un terminal passager qui a accueilli presque 3 millions de voyageurs en 2018, principalement des Marocains vivant de l’autre côté de la Méditerranée.

Source AFP

À propos Lahcen Hammouch