Le FMI conclut un accord avec l’Argentine qui débloquera une tranche de prêt de 5,4 milliards de dollars

juil 2019

AFP / File / Brendan SMIALOWSKIL’inflationdevrait reculer« dans les prochains mois », selon le FMI

Le Fonds monétaire international a conclu vendredi un accord avec l’Argentine qui permettra le décaissement du prochain versement de 5,4 milliards de dollars au titre du programme de prêts destiné à contribuer à la stabilisation de l’économie de la nation sud-américaine.

Le conseil d’administration du FMI doit approuver le quatrième examen de la performance du pays dans le cadre de l’accord de prêt signé l’an dernier avant que Buenos Aires ait accès aux fonds supplémentaires. La réunion du conseil est prévue pour le 12 juillet.

« Les politiques économiques de l’Argentine donnent des résultats », a déclaré le chef par intérim du FMI, David Lipton, dans un communiqué, précisant que le gouvernement avait atteint tous les objectifs convenus avec le fonds, y compris en matière de politique budgétaire et de dépenses sociales.

« Je soutiens pleinement les efforts de l’Argentine pour renforcer la confiance, jeter les bases d’une croissance durable et protéger les plus vulnérables. »

Bien que l’inflation reste élevée, « elle devrait continuer à baisser dans les mois à venir », a déclaré Lipton. « Il y a aussi des signes d’amélioration de l’économie au deuxième trimestre. »

Le président Mauricio Macri a été confronté à des pressions croissantes pour une économie déréglée avec les élections présidentielles prévues pour octobre.

Il a été contraint d’imposer des mesures d’austérité alors que les autorités s’efforçaient de stabiliser la monnaie et de maîtriser l’inflation pour garantir l’accès au financement du FMI.

L’inflation de la consommation a atteint 3,1% en mai et a augmenté de plus de 19% depuis le début de l’année. Le taux de chômage a reculé un peu plus de 9% l’an dernier et le taux de pauvreté a atteint 32%.

L’Argentine avait initialement obtenu un financement de 50 milliards de dollars du FMI en juin 2018, avant de revenir au fonds pour demander 6 milliards de dollars supplémentaires et d’accélérer les décaissements en échange de conditions plus difficiles.

Christine Lagarde, la nouvelle dirigeante du FMI, a admis le mois dernier que le prêteur en crise avait « sous-estimé » la gravité du défi économique « incroyablement compliqué » de l’Argentine.

Source AFP

À propos Lahcen Hammouch