Le Maroc mis à l’honneur au Forum Crans Montana 2019 à Bruxelles. Capitale de L’Europe

Compte rendu du déroulement de ce matin :

Session officielle d’ouverture à 9h30

Le thème « Les Femmes et la gouvernance en Afrique »

Mot du président Monsieur Jean Paul Carteron:  il  a commencé par accueillir chaleureusement la présence et au même temps, il a remercié tous les participants et pour finir son introduction, il a remercier le Maroc qui est mis à l’honneur pour cette édition 2019 à Bruxelles, capitale de l’Europe, en étalant les efforts inclassables de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et la volonté du Maroc qui veille sur le développement et la prospérité de l’Afrique et ce, dans tous les domaines ; Politique, social, économique, culturel, écologique et les droits de l’homme…….

Voici le résumé des interventions des 7 personnalités  de ce matin, à savoir :

  • Mr. Moustapha Cissé Lo
    Speaker, ECOWAS Parliament
  • Mrs. Maria Consueli Nguema Oyana
    Minister of social affairs and Gender Equality, Équatorial Guinea
  • Mrs. Kantha Phavi
    Minister of Women’s affairs, Cambodia
  • Mrs. Hlengiwe Mkhize
    Dep. Minister, Presidency for Women, Youth & People with disabilities, South Africa
  • Mr. Mohammed Jebbar
    Ceo, BC Skills, Morocco
  • Mrs. Antoinetta Lanzarone
    Medical surgeon, University Hospital Paolo Giaccone, Italy
    Vidéo Message
  • Mr. Federico Mayor Zaragoza
    Director Général, UNESCO (1987-1999)
    Chaiman,Fundacion Cultura de Paz.

La femme joue un rôle essentiel dans la vie publique et privée de l’Afrique en raison notamment de son rôle de chef de famille et de moteur des communautés de base, spécialement dans le monde rural.

Les Femmes apportent sur le devant de la scène où à côté, tout près du pouvoir, des influences bénéfiques, bienveillante et structurantes qui sont de plus en plus reconnues.

Le leadership des femmes s’impose dans la vie publique en Afrique.

La femme africaine bouscule les habitudes et s’impose, même lorsque le chemin n’est pas facile, en tant que chef d’état, premier ministre, ministre, Ambassadrice, chef d’entreprise etc…

La société africaine a su mettre en place les fondements et la maturité nécessaires pour favoriser l’émergence de la femme au cœur de la femme au cœur des organes de décision publiques et privés….

Priorité à l’éducation et à la formation pour développer l’emploi.

L’accès à l’éducation est un droit fondamentale pour les filles et les garçons. Malgré cela, aujourd’hui plus de 260 millions d’enfants en âge de fréquenter l’école primaire et secondaire ne sont pas scolarisés. Plus d’un cinquième des enfants âgés de 6 à 11 ans ne sont pas scolarisé, suivis par un tierss des enfants âgés de 12 à 14 ans et près de 60 % des jeunes âgés de 15 à 17 ans.

Comment faire émerger des politiques publiques réalistes et des filières de formation adaptées pour répondre aux objectifs des ODD ? C’est un devoir pour les gouvernements et une responsabilité pour nos sociétés.

Le socle de l’émancipation économique passe par l’éducation qui va permettre le développement, la stabilité sociale et le dialogue citoyen en faveur d’une croissance et d’une paix durables.

Lahcen Hammouch

Almouwatin Bxl-Média

Almouwatin

À propos Lahcen Hammouch