Santé au Maroc : un bébé expulsé de l’hôpital d’Inezgane « Où est le ministre de la santé Monsieur Khalid Ait Taleb ? »

 

La maman de ce bébé marocain, né à l’hôpital de la ville d’Inezgane a reçu les instructions du médecin et de son équipe pour quitter l’hôpital et de prendre  la porte de sortie, 24h après la naissance du nouveau né, ce qui est totalement contraire à la convention internationale des droits des enfants ratifiée par le Maroc.

Et l’assistance à personne en danger on en fait quoi ?

« L’humanité doit donner à l’enfant ce qu’elle a de meilleur. » Déclaration de Genève.

Étymologiquement, le terme « enfant » vient du latin infans qui signifie « celui qui ne parle pas ». Chez les Romains, ce terme désignait l’enfant dès sa naissance, jusqu’à l’âge de 7 ans.

Cette notion a beaucoup évolué à travers les siècles et les cultures pour finalement désigner l’être humain de sa naissance jusqu’à l’âge adulte. Mais cette conception de l’enfant était large et l’âge de la majorité variait d’une culture à une autre.

La Convention internationale relative aux droits de l’enfant de 1989 définit de manière plus précise le terme « enfant » :
tout être humain âgé de moins de dix-huit ans, sauf si la majorité est atteinte plus tôt en vertu de la législation qui lui est applicable »

L’idée transmise, à travers cette définition et l’ensemble des textes  de protection  de l’enfance, est que l’enfant est un être humain avec des droits et une dignité.

Ce qui caractérise l’enfant, c’est sa jeunesse et sa vulnérabilité. En effet, l’enfant est un être en pleine croissance, un adulte en devenir, qui n’a pas les moyens de se protéger seul.

Aussi, l’enfant doit faire l’objet d’un intérêt particulier et d’une protection spécifique. C’est dans cette optique que des textes proclamant la protection de l’enfant et de ses droits ont été adoptés.

Où est le ministre de la santé ?

Lahcen Hammouch

Almouwatin Bxl-Média

À propos Lahcen Hammouch