Un étudiant militaire saoudien en tue trois sur une base navale américaine

déc. 2019

GETTY IMAGES AMÉRIQUE DU NORD / AFP / Josh BrastedFlorida State Troopers bloque la circulation sur le pont Bayou Grande menant à la Pensacola Naval Air Station après une fusillade le 06 décembre 2019

Un stagiaire de l’armée de l’air saoudienne a ouvert le feu vendredi sur une base navale américaine, tuant trois personnes avant d’être abattu par la police, le roi du pays présentant rapidement ses condoléances au président Donald Trump.

La fusillade, qui a eu lieu dans une salle de classe de la Naval Air Station Pensacola en Floride, a fait huit blessés, dont deux adjoints du shérif qui ont répondu à l’attaque.

Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, a déclaré que le tireur était originaire d’Arabie saoudite – de la même nationalité que 15 des 19 hommes impliqués dans les attentats du 11 septembre, dont certains fréquentaient une école de pilotage civile en Floride.

« Il va évidemment y avoir beaucoup de questions sur le fait que cet individu soit un étranger, qu’il fasse partie de l’armée de l’air saoudienne et ensuite qu’il s’entraîne ici sur notre sol », a déclaré DeSantis lors d’une conférence de presse.

« De toute évidence, le gouvernement de l’Arabie saoudite doit améliorer les choses pour ces victimes. Et je pense qu’ils vont devoir une dette ici étant donné qu’il s’agit de l’un de leurs individus. »

Le capitaine Timothy Kinsella a déclaré que le tireur – dont les autorités ont refusé de divulguer le nom – était un stagiaire en aviation, l’un des « quelques centaines » étudiants étrangers de la base.

GETTY IMAGES AMERIQUE DU NORD / AFP / LecapitaineJosh BrastedTimothy Kinsella informe la presse après une fusillade à la Naval Air Station Pensacola le 06 décembre 2019

Vendredi, le roi d’Arabie saoudite a téléphoné à Trump pour dénoncer la fusillade, a annoncé l’agence de presse officielle saoudienne.

« Il (le roi) a affirmé que l’auteur de ce crime odieux ne représente pas le peuple saoudien », selon le rapport.

Trump a déclaré dans un tweet que le roi Salman « vient d’appeler pour exprimer ses sincères condoléances et exprimer sa sympathie aux familles et aux amis des guerriers qui ont été tués et blessés lors de l’attaque qui a eu lieu à Pensacola, en Floride ».

La police a reçu son premier appel au sujet de la fusillade peu avant 7 heures du matin (12h00 GMT), a déclaré le shérif du comté d’Escambia, David Morgan.

L’un des députés qui ont répondu a finalement tué l’attaquant, qui a utilisé une arme de poing.

Seuls les membres des forces de sécurité peuvent apporter des armes sur la base, a déclaré Kinsella, et il n’était pas clair comment le tireur avait introduit l’arme dans les locaux.

« Parcourir la scène du crime était comme être sur le plateau d’un film », a déclaré Morgan. « Vous ne vous attendez pas à ce que cela se produise. »

AFP / Nicolas RAMALLOtournage d’une base navale américaine

Kinsella a déclaré que les forces de sécurité de la base avaient d’abord répondu avant l’arrivée des services de police extérieurs.

L’installation, composée principalement de salles de classe, a été fermée jusqu’à nouvel ordre.

Les témoins ont décrit une scène chaotique alors que la police se précipitait pour répondre.

Les autorités fédérales enquêtent, ont déclaré les autorités, notamment le FBI et le Bureau de l’alcool, du tabac, des armes à feu et des explosifs.

– Tirs de bases militaires rares –

À peine deux jours plus tôt, un marin américain avait abattu deux personnes et en avait blessé une troisième au chantier naval Pearl Harbor Naval à Hawaï avant de se suicider.

La station aéronavale de Pensacola accueille 16 000 militaires et plus de 7 000 civils et abrite un escadron de démonstration en vol.

US NAVY / AFP / File / PATRICK NICHOLSL’USS John F.Kennedy est photographié en 2004 à la Naval Air Station de Pensacola, en Floride, où un tireur a été tué après avoir ouvert le feu le 6 décembre 2019

C’est un centre de formation précoce pour les pilotes navals, et est connu comme le «berceau de l’aviation navale».

La base est le centre des programmes de formation militaire étrangère de l’US Navy, créé en 1985 spécifiquement pour les étudiants saoudiens avant d’être étendu à d’autres nationalités.

L’Arabie saoudite est depuis longtemps un allié important des États-Unis au Moyen-Orient, principalement pour des raisons de sécurité et de pétrole.

Bien que les fusillades de masse aux États-Unis soient courantes, celles dans les installations militaires sont rares.

En juillet 2015, Mohammad Youssuf Abdulazeez a mené une attaque contre deux installations militaires du Tennessee qui a tué quatre Marines et un marin, le FBI concluant que la violence était inspirée par un « groupe terroriste étranger ».

Deux ans plus tôt, Aaron Alexis avait tué 12 personnes et blessé huit autres au Washington Navy Yard, à seulement trois kilomètres du bâtiment du Capitole américain, avant d’être abattu par des officiers.

US NAVY / AFP / Glenn SircyUne cour et une caserne à Naval Air Station Pensacola en Floride

Quatre ans auparavant, le major Nidal Hasan, psychiatre de l’armée américaine, avait tué 13 personnes et blessé plus de 30 autres à Fort Hood.

Il était considéré comme un « loup solitaire » qui soutenait le réseau terroriste Al-Qaïda.

Les partisans de lois plus strictes sur les armes à feu ont saisi la dernière fusillade.

« Nos vétérans et nos militaires en service actif mettent leur vie en jeu pour nous protéger à l’étranger – ils ne devraient pas avoir à être terrorisés par la violence armée à la maison », a déclaré Cindy Martin, une volontaire de la section floridienne de Moms Demand Action dont la fille travaille à la base navale, a indiqué dans un communiqué.

Source AFP

À propos Lahcen Hammouch