Une énorme voiture piégée tue au moins 76 personnes à Mogadiscio

28 déc 2019

AFP / Abdirazak Hussein FARAHL’explosion d’une voiture piégée dévastatrice a ravagé une zone animée de la capitale somalienne

Une énorme voiture piégée a explosé samedi dans un quartier animé de Mogadiscio, faisant au moins 76 morts, dont beaucoup d’étudiants universitaires, ont indiqué des responsables.

L’explosion s’est produite à une intersection achalandée au sud-ouest de la capitale somalienne où la circulation est dense en raison d’un contrôle de sécurité et d’un bureau des impôts.

Les blessés ont été transportés sur des civières depuis le site, où la force de l’explosion a laissé des restes de véhicules calcinés et tordus.

Mogadiscio est régulièrement frappé par des attentats à la voiture piégée et des attaques menées par des militants islamistes d’Al-Shabaab alliés à Al-Qaïda, mais l’explosion de samedi est la plus meurtrière depuis environ deux ans.

Beaucoup de personnes tuées seraient des étudiants universitaires dont l’autobus a été touché par l’explosion. Deux ressortissants turcs sont également morts, a indiqué la police.

AFP /Carte de la Somalie localisant Mogadiscio

« Le nombre de victimes que nous avons confirmées est de 76 morts et 70 blessés, cela pourrait encore être plus élevé », a déclaré à l’AFP le directeur du service privé d’Aamin Ambulance, Abdukadir Abdirahman Haji.

L’officier de police Ibrahim Mohamed a qualifié l’explosion de « dévastatrice ».

« Nous avons confirmé que deux ressortissants turcs, vraisemblablement des ingénieurs de la construction de routes sont parmi les morts, nous n’avons pas de détails sur leur passage ou leur séjour dans la région », a-t-il déclaré.

– «Des cadavres dispersés» –

Le maire de Mogadiscio, Omar Mohamud Mohamed, a déclaré lors d’une conférence de presse que le nombre exact de morts n’était pas encore connu, mais qu’environ 90 personnes avaient été blessées.

« Nous confirmerons le nombre exact de morts plus tard, mais ce ne sera pas petit, la plupart des morts étaient des étudiants universitaires innocents et d’autres civils », a-t-il déclaré.

AFP / Abdirazak Hussein FARAHDe nombreuses personnes ont été blessées dans l’explosion

« Il s’agit d’un incident dévastateur, car de nombreuses personnes, y compris des étudiants dans des bus, passaient par la zone au moment de l’explosion », a déclaré un autre témoin, Muhibo Ahmed.

Sakariye Abdukadir, qui était près de la zone lorsque la voiture piégée a explosé, a déclaré que l’explosion « avait détruit plusieurs des vitres de ma voiture ».

« Tout ce que j’ai pu voir, c’était des cadavres éparpillés … au milieu de l’explosion et certains d’entre eux ont brûlé au-delà de toute reconnaissance. »

Aucun groupe n’a pour l’instant revendiqué l’attaque.

Mogadiscio est régulièrement frappé par les attaques d’Al-Shabaab, qui lutte depuis plus d’une décennie pour renverser le gouvernement somalien.

Le groupe militant est issu de l’Union des tribunaux islamiques qui contrôlait jadis le centre et le sud de la Somalie et qui, selon les estimations, compterait entre 5 000 et 9 000 hommes.

En 2010, les Shabaab ont déclaré leur allégeance à Al-Qaïda.

AFP / Abdirazak Hussein FARAHLes blessés sont conduits à l’hôpital de Médine

En 2011, ses combattants ont fui les positions qu’ils occupaient autrefois dans la capitale Mogadiscio et ont depuis perdu de nombreux bastions.

Mais ils gardent le contrôle de vastes étendues rurales du pays et continuent de mener une guérilla contre les autorités

Il y a deux semaines, cinq personnes ont été tuées lorsque des militants de Shabaab ont attaqué un hôtel de Mogadiscio populaire auprès des politiciens, des officiers de l’armée et des diplomates lors d’un siège de plusieurs heures.

Depuis 2015, il y a eu 13 attaques en Somalie avec 20 morts ou plus, dont 11 à Mogadiscio, selon un décompte des chiffres de l’AFP.

Tous impliquaient des voitures piégées.

L’attaque la plus meurtrière de l’histoire du pays a été un attentat à la camionnette en octobre 2017 à Mogadiscio qui a fait 512 morts et environ 295 blessés.

Source AFP

À propos Lahcen Hammouch