Au Maroc « les familles bloquées et Rabat ne veut rien savoir  » que se passe-t-il ?

La Hollande, la Belgique et d’autres pays européens demandent à Rabat d’autoriser le retour des binationaux dans  leur pays de residence en vain.

Le 14 mars dernier, le Maroc a décidé de fermer ses frontières pour limiter la propagation du coronavirus en évitant l’importation de cas de l’étranger, mais en évitant aussi que des personnes quittent le territoire marocain.

Des citoyens néerlandais, belge, français, Italiens….. d’origines marocaines qui souhaitent retourner dans leur pays de résidence pour des raisons médicales, ou pour rejoindre leur travail,  ou leurs enfants sans chef de famille car les parents sont bloqués au Maroc, sont fatigués et désespérés, car, le gouvernement à Rabat fait  toujours la sourde oreille, ce qui inquiète les familles et leurs proches….

Pourquoi Rabat refuse toujours d’organiser le retour de ses concitoyens ?

De plus en plus  de pays européens, font le maximum pour obliger les autorités de Rabat à autoriser les citoyens européens d’origines marocaines à quitter le Maroc et à rentrer chez eux dans la diaspora. Le Maroc continue d’être presque le seul pays au monde à empêcher le retour des Marocains bloqués au bled.

Je signale que les autorités marocaines ont pris cette mesure malgré l’absence de recommandation de l’Organisation Mondiale de la Santé, et bien que l’Europe garde ses frontières ouvertes pour évacuer ses citoyens, sachant que le nombre de morts et de blessés dans ces pays est très élevé, comme l’Espagne, l’Italie et la France, la Belgique …..

Le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Steve Block, a confirmé sur son site Internet du ministère jeudi dernier qu’il y a environ deux mille Néerlandais d’origine marocaine coincés au Maroc et qui souhaitent retourner aux Pays-Bas, et que le gouvernement d’Amsterdam est prêt à les évacuer par ses moyens, mais les autorités marocaines refusent catégoriquement.

Je précise qu’Il y avait quand même une exception pour les Marocaines enceintes ou les résidents du Canada et des États-Unis.

Un certain nombre d’ambassades européennes qui travaillaient à organiser l’évacuation de leurs citoyens ont révélé que les autorités marocaines ne leur avaient demandé que d’organiser l’évacuation des touristes et des Européens qui ne détiennent pas la double nationalité.

Le ministre belge des Affaires étrangères, Philippe Goffin, a clairement indiqué mardi dernier,  que le Maroc est celui qui porte cette politique discriminatoire et que Bruxelles n’a pas traité avec discrimination les Marocains, comme l’ont indiqué certaines interventions des députés.

Le ministre a aussi déclaré ne pas connaître les raisons qui ont conduit Rabat à adopter cette distinction, sachant que l’affaire concerne des citoyens qui quitteront le pays pour rejoindre leur lieu de travail et leur résidence à l’étranger.

Rabat continue de se taire sans fournir d’explications aux Marocains du monde, ce qui exacerbe la colère des binationaux contre cette mesure exceptionnelle dans le monde.

Affaire à suivre…….

Lahcen Hammouch

Almouwatin Bxl-Média

À propos Lahcen Hammouch