Antoinette Spaak, première femme à la tête d’un parti politique en Belgique, est décédée

29/08/2020

Mise à jour le 30/08 /2020 à 06h39
Belga / L. Dieffembacq

Antoinette Spaak est décédée vendredi, a annoncé samedi le président de DéFI, François De Smet. Âgée de 92 ans, elle a été l’une des grandes figures du combat politique francophone et également de celui des femmes.

«C’est avec une grande émotion et une infinie tristesse que DéFI a appris le décès de son ancienne présidente et députée, Antoinette Spaak, ce vendredi, à l’âge de 92 ans. Personnalité unanimement appréciée dans son parti et par toute la classe politique belge, elle est entrée dans l’Histoire comme la première femme à présider un parti en Belgique, alors le FDF», écrit le président du parti amarante.

«DéFI, mais surtout l’histoire politique de notre pays, perdent une très grande dame. Elle incarnait au plus haut point la politique dans le sens noble du terme, entre fermeté des convictions et élégance dans le combat», a encore déclaré M. De Smet.

Antoinette Spaak «laisse le souvenir d’une grande dame de la politique, intègre, fidèle et joyeuse, suscitant l’admiration de chacun dans le parti mais aussi dans la classe politique belge et dans les institutions européennes qu’elle a fréquentées», conclut-il.

Source Belga

À propos Lahcen Hammouch