Bouchez énonce «deux points de convergences majeurs» entre libéraux et écologistes

30/08/2020

Mise à jour le 30/08 /2020 à 21h34
Belga / N. Maeterlinck

Le président du MR, Georges-Louis Bouchez, a assuré dimanche que les libéraux pouvaient «collaborer» avec la famille écologiste sur un programme gouvernemental en vue de former un «axe de la modernité», tout en dénonçant les choix institutionnels de la N-VA qui veut, selon lui, «démanteler l’État».

«Avec les écologistes, nous pouvons nous entendre fortement sur des questions d’investissement d’avenir, sur une autre croissance, basée sur des nouvelles technologies, sur des technologies qui préservent la planète. Sur cet angle-là, on peut collaborer. C’est un axe de la modernité. Et c’est cela que je souhaite», a-t-il affirmé sur le plateau de la chaîne de télévision privée RTL.

M. Bouchez a également insisté sur les «deux points de convergences majeurs» qui se dégagent entre les libéraux et les Verts: «donner un avenir à ce pays» et «un regard sur une autre manière d’organiser l’économie et la société».

« Premier opposant de la N-VA »

Il a par contre dénoncé le volet institutionnel des propositions de la N-VA, qui réclame de nouveaux transferts de compétences du fédéral vers les entités fédérées. «Je suis peut-être et certainement le premier opposant à la N-VA», a-t-il affirmé.

«Parce que d’un côté on a des gens qui veulent diviser le pays et de l’autre des gens qui veulent donner un avenir à la Belgique, qui voulons unir les individus et avoir un État qui est plus efficace», a-t-il expliqué. «Je n’accepterai jamais un accord qui permette la fin de la Belgique ou qui rende cet État encore inefficace ou compliqué», a encore fait valoir le président des libéraux francophones.

Il a aussi assuré que la famille libérale (MR et Open Vld) était «plus unie que jamais» pour «donner une avenir à une Belgique unie et efficace», dans la perspective du 200e anniversaire de la création du pays en 2030.

Source Belga

À propos Lahcen Hammouch