Illustration picture shows the police station in Waterloo, Saturday 11 July 2020. BELGA PHOTO THIERRY ROGE

Le Brabant wallon impose un couvre-feu

12/10/2020

Mise à jour le 12/10/2020 à 21h46
Belga / T. Roge

A partir du 13 octobre à minuit, de nouvelles mesures seront imposées en Brabant wallon suite au rebond marqué de la pandémie.

Il a été décidé, en concertation avec les bourgmestres des 27 communes du Brabant wallon, le collège provincial et la cellule de crise présidée par le gouverneur Gilles Mahieu, d’imposer un confinement nocturne dans la province du Brabant wallon: durant 15 jours, il sera interdit de se trouver sur la voie ou dans les espaces publics entre 1h et 6h du matin, sauf pour les déplacements médicaux urgent, pour les cas de force majeure, pour assister des personnes vulnérables, pour se rendre ou rentrer de son lieu de travail ou dans le cadre d’un voyage à l’étranger.

D’autres mesures seront d’application à partir du 13 octobre à minuit en Brabant wallon: comme dans les autres provinces wallonnes, les citoyens âgés de plus de 12 ans, auront l’obligation d’être en possession d’un masque en permanence. Le port du masque sera obligatoire dans les files d’attente, les bâtiments publics, les cimetières lors des funérailles et pendant la période de la Toussaint (du 30 octobre au 3 novembre).

Toute activité impliquant le porte-à-porte pour des enfants (on vise ici les animations d’Halloween) est interdite en Brabant wallon. Les organisateurs d’événements pour les salles de fête, réceptions et autres banquets ont aussi l’obligation de déclarer ces événements par mail auprès de la zone de police concernée, au plus tard 24 heures à l’avance, en mentionnant notamment l’horaire et le nombre de personnes attendues.

Du côté des «amplifications de mesures précédentes», l’interdiction de consommer de l’alcool dans l’espace public, initialement imposée entre 1h et 6h du matin, est étendue à toute la journée. Il sera aussi interdit de consommer des boissons et des aliments sur les brocantes, marchés et assimilés, endroits où le masque est par ailleurs obligatoire.

D’autres provinces pourraient prendre des mesures supplémentaires pour lutter contre l’explosion du nombre de cas de coronavirus. Depuis le début de la semaine, tant en Flandre qu’en Wallonie, des voix s’élèvent pour mettre en garde la population contre un deuxième confinement. Vendredi, les gouverneurs de province avaient annoncé une série de mesures, dont la fermeture des buvettes et cafétérias des clubs sportifs.

Source Belga

À propos Lahcen Hammouch