Donald Trump crache sur les élections lors du discours « le plus important qu’il ait délivré »

04/12/2020

Mise à le 04/11 /2020 à 09h33
Ph. AFP

Donald Trump s’est adressé à ses compatriotes lors d’un direct diffusé sur Facebook durant 46 minutes. Lors de ce discours, qu’il a qualifié comme étant le plus important qu’il ait jamais délivré, il a longuement abordé les élections et son combat judiciaire pour les dénoncer, sans admettre sa défaite.

Le président sortant Donald Trump a longuement pris la parole pour dénoncer les élections américaines, affirmant d’entrée de jeu qu »‘il s’est passé de très mauvaises choses durant cette ridiculement longue période de temps ». Il estime que le fait qu’une élection se joue en plus qu’un jour est une ineptie et que cette élection était « la plus frauduleuse de l’histoire des Etats-Unis ».

« Comme président, je n’ai pas de devoir plus important que celui de défendre les lois et la Constitution des Etats-Unis. C’est pourquoi je suis déterminé à protéger notre système électoral qui fait l’objet actuellement d’une attaque coordonnée. Des mois avant le jour des élections, nous avions été avertis quant au fait qu’il ne fallait pas déclarer prématurément la victoire, on nous a répété qu’il faudrait attendre des semaines, voire des mois, pour connaître le nom du vainqueur, pour compter les bulletins de vote par correspondance et pour vérifier les résultats », a-t-il poursuivi.

Une victoire prématurée

Bien entendu, le milliardaire a accusé les démocrates d’avoir orchestré ces élections. Il a expliqué que ceux-ci avaient prévenu Joe Biden quant à l’issue de la présidentielle qui était déjà connue. Il a estimé que l’annonce prématurée de la victoire de Biden était étrange, compte tenu du fait que les votes dans certains Etats-clés devaient encore être comptés.

« Il s’agit surtout de leur garantir qu’ils peuvent avoir confiance en cette élection et en tous les scrutins à venir », a conclu Donald Trump. Ce long discours de 46 minutes survient alors que son ministre de la Justice lui a tourné le dos. Un mois après le scrutin, Donald Trump refuse toujours de concéder sa défaite. Il a introduit des dizaines de recours en justice qui, pour la plupart, ont été rejetés par les tribunaux ou abandonnés.

Source metro

À propos Lahcen Hammouch