Que sait-on sur la nouvelle souche de coronavirus?

21/12/2020

Mise à jour le 21/12/2020 à 08h12
AFP / Niklas Halle’n

Le ministre de la Santé britannique, Matt Hancock, a indiqué dimanche que la nouvelle souche de nouveau coronavirus était « hors de contrôle », ce qui a poussé le gouvernement britannique à reconfiner Londres et une partie de l’Angleterre. Cette souche serait en effet « plus contagieuse ». Mais qu’en est-il exactement?

Le Royaume-Uni a en effet informé l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de la propagation plus rapide de la nouvelle souche, « jusqu’à 70% » selon le Premier ministre Boris Johnson. De précédentes mutations du SARS-CoV-2 ont déjà été observées et signalées dans le monde.

Le conseiller scientifique du gouvernement, Patrick Vallance, avait indiqué samedi que cette nouvelle variante, en plus de se propager rapidement, devenait aussi la forme « dominante », ayant entraîné « une très forte hausse » des hospitalisations en décembre.

Boris Johnson a néanmoins ajouté qu’il n’y avait aucune preuve suggérant que le virus était plus nocif. Le groupe consultatif du gouvernement sur les menaces virales respiratoires nouvelles et émergentes (NERVTAG) a passé cette semaine à analyser la nouvelle variante, selon Metro UK.

« Il n’existe aucune preuve que cela entraîne une maladie plus grave ou une mortalité plus élevée, mais il semble que cela se transmette beaucoup plus facilement », a expliqué Boris Johnson. « Les premières analyses du NERVTAG suggèrent qu’il pourrait augmenter le R de 0,4 ou plus et, bien qu’il existe une incertitude considérable, il pourrait être jusqu’à 70% plus transmissible que l’ancienne variante, la version originale, de la maladie. Ce sont des données préliminaires et elles sont sujettes à examen. »

La majorité des cas

Selon le conseiller médical Chris Whitty, plus de 60% des nouveaux cas à Londres semblaient être dus à cette nouvelle variante, ce qui montre à quelle vitesse elle évolue.

« Il y a des raisons théoriques de soupçonner que certains des changements pourraient altérer une partie de la réponse immunitaire », a-t-il expliqué à Metro UK. Néanmoins « notre hypothèse de travail pour le moment est que la réponse vaccinale devrait être adéquate pour ce virus. »

« Nous devons rester vigilants à ce sujet. Mais le grand changement n’est donc pas l’évolution de la maladie, ni l’immunité, mais la transmission. Ce virus se propage plus facilement et donc il faut davantage de mesures pour le garder sous contrôle. »

« Nous devons absolument nous en tenir aux principes de base pour nous assurer que nous réduisons nos contacts et la capacité de propagation de ce virus, et c’est la raison pour laquelle des mesures plus strictes sont nécessaires pour garder cette variante sous contrôle. »

La nouvelle souche du coronavirus présente exactement les mêmes symptômes que la variante originale. Qu’une personne soit infectée par la Covid-19 originale ou la variante, elle souffrira toujours d’une toux persistante, d’une perte de goût et d’odorat et d’une température élevée. La fatigue est également un symptôme courant pour de l’une ou l’autre variante.

Dimanche soir,les experts de l’Union européenne sont arrivés à la conclusion que les vaccins actuels contre le coronavirus restaient efficaces face à la nouvelle variante du Covid-19 repérée notamment en Grande-Bretagne, a annoncé le gouvernement allemand.

« D’après tout ce que nous savons à l’heure qu’il est et à la suite d’entretiens qui ont eu lieu entre les experts des autorités européennes », la nouvelle souche « n’a pas d’impact sur les vaccins » qui restent « tout aussi efficaces », a déclaré le ministre de la Santé Jens Spahn, dont le pays assure actuellement la présidence tournante de l’UE, sur la chaîne de télévision publique ZDF.

Source Metro

À propos Lahcen Hammouch