Vers une interdiction des voyages non-essentiels?

22/01/2021

Mise à jour le 22/01/2021
belga / J. Jacobs

A l’approche des vacances de Carnaval, les autorités envisagent de plus en plus sérieusement la piste de l’interdiction des voyages non-essentiels. Pour Yves Van Laethem, ce serait en tout cas une solution envisageable afin d’endiguer l’entrée du variant britannique sur nos terres. Alexander De Croo devrait en dire plus après le Comité de concertation qui se tient ce vendredi. Les autorités réfléchissent à une interdiction des déplacements non-essentiels afin d’éviter une propagation du variant britannique sur notre territoire. Cette décision inédite devrait être évaluée par le Conseil européen, mais Alexander De Croo semble décidé à aller en ce sens quoi que l’organe en dise.

Invité sur le plateau de la RTBF, le porte-parole interfédéral de la Covid-19 Yves Van Laethem a donné son avis quant à une telle mesure, estimant qu’elle était loin d’être ridicule: « C’est en tout cas une des solutions pour essayer d’endiguer l’entrée, entre autres, du variant britannique, car il y a d’autres variants, sur le territoire. Il y a déjà sur le territoire, mais moins il y en aura, mieux ça sera, puisqu’on sait qu’il a une propension à se transmettre plus rapidement. »

Ne pas reproduire certaines erreurs 

Une telle interdiction permettrait de ralentir la propagation du virus durant les vacances de Carnaval, qui avait causées une flambée des cas l’année dernière, provoquant la première vague de la pandémie. « En mars, on l’avait fait en urgence, car on n’avait pas d’autre solution, on n’avait pas de connaissance du virus ? Mais c’est quelque chose difficile à implémenter au niveau européen. Il faut un accord à ce niveau, sinon des personnes vont partir d’autres aéroports de ceux en Belgique et cela ne sert à rien », a expliqué l’expert.

Sur les coups de 14h, le Comité de concertation se réunira et devrait prendre une décision à ce propos.

Source Metro

À propos Lahcen Hammouch