Tentative de coup d’Etat déjouée en Jordanie

Le Washington Post a annoncé que les autorités jordaniennes ont arrêté, ce samedi une vingtaine de personnes pour “menace à la stabilité du pays.

Selon la même source, l’ancien prince hériter Hamza bin Al Hussein aurait été assigné à résidence pour avoir comploté un coup d’Etat contre le roi de Jordanie Abdallah II. Une information démentie quelques heures après par l’Agence de presse jordanienne Petra.

Hamza bin Hussein a été prince héritier de 1999 à 2004, av Avant que le Roi Abdallah II ait révoqué le titre et l’ait donné à son fils aîné Hussein.

D’autres arrestations supplémentaires seraient attendues les prochaines heures, selon un responsable du renseignement, qui s’est exprimé sous couvert de l’anonymat.

Un conseiller jordanien du palais a confirmé que des arrestations avaient été effectuées en raison d’une “menace pour le pays.”

Ces arrestations ont, par ailleurs, été signalées sur les réseaux sociaux jordaniens.

On ne sait pas à l’heure actuelle à quel point les prétendus comploteurs avaient avancé dans la mise en œuvre de ce qu’ils prévoyaient de faire exactement. Le responsable du renseignement a qualifié le plan de “bien organisé” et a déclaré qu’ils semblaient avoir des “liens avec l’étranger”, sans toutefois donner plus de détails.

Parmi les autres personnes arrêtées figurait Sharif Hasan, qui est également membre de la famille royale, et Bassem Awadullah, un citoyen saoudien, a déclaré le responsable.

 

Source : espacemanager.com

À propos Lahcen Hammouch