Nouveau matériel incriminant sur El Kaouakibi

De nouveaux documents incriminants continuent d’émerger sur la députée flamande Sihame El Kaouakibi (Open VLD) et sa partenaire Erika Xuan Nguyen. Cette fois, c’est un e-mail dans lequel ils commandent de la vaisselle pour leur villa à Edegem. Cependant, l’adresse de facturation est WeLoveBXL, la branche bruxelloise de l’organisation de jeunesse d’El Kaouakibi à Anvers, Let’s Go Urban. La ville d’Anvers a maintenant demandé au conservateur de JJ House, le lieu de l’événement d’El Kaouakibi, de faire saisir ses biens.

Sihame El Kaouakibi est critiquée depuis un certain temps pour avoir prétendument écumé les subventions pour ses propres entreprises privées. Pour couronner le tout, le rapport de l’administrateur provisoire – désigné pour mettre de l’ordre dans les comptes de Let’s Go Urban. Il a parlé de «fraude organisée» et de fausses factures. Environ 450 000 euros de subventions se seraient retrouvés avec les entreprises privées d’El Kaouakibi.

D’après un e-mail que VRT NWS a pu obtenir, il apparaît désormais qu’un devis a également été demandé à un fournisseur de grandes marques pour le service de cuisine. L’adresse de facturation était WeLoveBXL, la succursale bruxelloise de Let’s Go Urban, mais l’adresse de livraison était à Edegem, l’adresse de la villa avec piscine d’El Kaouakibi et de Nguyen.

Elles louent cette villa via différents sites, dont AirBnb, pour un montant de 650 euros par jour. C’est (entre autres) cette villa que la ville d’Anvers veut faire saisir par le séquestre de JJ House, l’une des sociétés d’El Kaouakibi, aujourd’hui en faillite (voir ci-dessous). Pour cette villa, le duo avait besoin d’un ensemble assez complet de plats: 100 assiettes, 50 bols et pas mal de couverts..

Almouwatin

À propos Lahcen Hammouch