This video frame grab taken from footage released by The Turkish Presidency on April 6, 2021, shows Turkish President Recep Tayyip Erdogan (R) receiving EU Council President Charles Michel (C) and President of EU Commission Ursula von der Leyen (L) at the Presidential Complex in Ankara. - The European Commission hit out April 7, 2021, at a diplomatic snub that left its head Ursula von der Leyen without a chair as male counterparts sat down at a meeting with Turkish President Recep Tayyip Erdogan. Video from the April 6, 2021, encounter in Ankara showed von der Leyen flummoxed as the Turkish leader and European Council president Charles Michel took the only two chairs in front of their flags. (Photo by - / various sources / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO /TURKISH PRESIDENTIAL PRESS SERVICE " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS

Des femmes exigent la démission de Charles Michel suite au Sofagate

Mise à jour le 12/4/2021 à 22h50
Ph. Belga

Des associations de femmes européennes ont écrit au président du Conseil européen, Charles Michel, pour lui demander de démissionner après l’affaire du «Sofagate» – l’affront protocolaire ressenti par la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, à Ankara.

Ces associations ont lancé une pétition qui a recueilli en moins de deux jours plus de 2.500 signatures en Belgique, en France, en Italie et même hors de l’Union européenne.

Émanant de la Fondation Millenia, Fondation internationale d’utilité publique pour l’autonomisation des femmes et l’égalité, elle décrypte les «trois erreurs majeures» commises par M. Michel lors d’une rencontre, mardi à Ankara avec le chef de l’Etat turc Recep Tayyip Erdogan, qui, outre celui fait à la présidente de la Commission, «constituent un affront à l’égard de toutes les femmes».

De « pâles excuses » insuffisantes

Selon les signataires, ces trois erreurs vont «à l’encontre de la diplomatie, de l’UE et des droits humains et particulièrement des droits des femmes».

«Considérant ces trois erreurs graves, il est évident que de pâles excuses ne résoudront pas le vide politique que vous avez (M. Michel) creusé pour l’Europe face à ses citoyen-ne-s ni face au monde dont la plupart des organes de presse ont répercuté l’incident en s’en moquant», ajoutent ces femmes.

«Nous sollicitons donc votre démission du poste de président du Conseil européen», concluent-elles.

Source Belga

À propos Lahcen Hammouch