Christophe Marchand, l’avocat de Omar Radi refoulé du Maroc

Mise à  jour le 29/06/2021 à 19h34

L’avocat belge Christophe Marchand a été interdit d’accès au Maroc, à son arrivée à l’aéroport Mohammed V de Casablanca, le lundi 28 juin vers 21 heures. Il devait assister au procès du journaliste Omar Radi, prévu le lendemain, a rapporté le journal belge lesoir.be.

Dans une vidéo mise en ligne par l’avocat sur Facebook, Me Marchand précise que « j’ai passé la nuit dans une salle dans la zone de transit. Je n’ai pas mon passeport. Le vol pour Bruxelles est prévu à 12h50 (mardi 29 juin). »

Le cabinet d’avocats “Jus Cogens” précise dans un communiqué de protestation que l’avocat sera expulsé vers la Belgique dans le courant de la journée du mardi, “l’avocat a passé la nuit du lundi à mardi dans la zone de transit de l’aéroport de Casablanca.”

En Europe, l’avocat belge est connu pour sa défense de plusieurs personnalités dans des affaires médiatisées. C’est le cas notamment du fondateur de Wikileaks, Julian Assange. Au Maroc, il avait pris la défense du détenu belge Ali Aarass mais aussi d’Abdelkader Belliraj.

SOURCE : Article19.ma

À propos Lahcen Hammouch