La France classe le Maroc en liste rouge: Ce qui changera à partir du 21 août

Le 19 août 2021 à 10h09

Modifié 19 août 2021 à 13h37

A partir du 21 août 2021, le Maroc intégrera la liste des pays classés « rouge » par la France. Il s’agit des pays dans lesquels une circulation active du virus est observée avec une présence de variants préoccupants. Voici ce qui changera dans les conditions d’accès au territoire français.

La décision est publiée sur le Journal officiel de la République française ce 19 août. Le Maroc intègre à compter du 21 août, la liste des pays dits « rouge », où la circulation active du virus est observée avec une présence de variants préoccupants.

Le changement de classification entraîne un changement dans les conditions d’accès au territoire français, ainsi que dans les conditions de sortie de la France vers un pays « rouge », selon le statut vaccinal.

Pas d’exigence pour les personnes vaccinées avec un vaccin reconnu

Les personnes vaccinées par un vaccin reconnu par la France, sont exemptés de toutes les conditions. Elles doivent uniquement présenter un justificatif du statut vaccinal et une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19.

La France reconnaît les vaccins suivants:

– Pfizer/Comirnaty,

-Moderna,

-AstraZeneca/Vaxzevria/Covishield (ce dernier a été utilisé au Maroc),

-Janssen.

Un schéma vaccinal complet de l’un des vaccins contre la covid-19 cité plus haut est défini comme suit :

– Janssen : 28 jours après l’administration d’une dose ;

– Les autres vaccins:  7 jours après l’administration d’une deuxième dose, sauf en ce qui concerne les personnes ayant été infectées par la covid-19, pour lesquelles ce délai court après l’administration d’une seule dose.

Les conditions demandées pour les personnes non vaccinées

Pour les personnes non vaccinées, les déplacements vers le Maroc sont conditionnés par la justification « d’un motif impérieux ».

Voici la liste des motifs impérieux telle que définie par les autorités françaises.

En plus de la justification du motif impérieux, d’autres conditions sont imposées :

– Un Test PCR ou antigénique négatif < 48h à l’embarquement

– Un test antigénique systématique à l’arrivée.

– Un quarantaine obligatoire de 10 jours contrôlée par les forces de sécurité

Se référer également pour les détails à la rubrique FAQ de l’ambassade du Maroc en France.

Les conditions exigées par le Maroc

Par ailleurs, depuis le 14 juillet, le Maroc classe la France sur la liste B. Voici ce qui est exigé :

-Pour les personnes vaccinées: un certificat attestant que la personne est complètement vaccinée ET un test PCR négatif de moins de 48H à la date d’entrée sur le territoire national.

-Pour les personnes non vaccinées: un test PCR négatif de moins de 48 heures ET se soumettre à une quarantaine contrôlée de 10 jours, à la charge de l’intéressé, dans des structures préalablement désignées par les autorités locales avec un test PCR de contrôle au 9e jour.

Pour quitter le Maroc en direction d’un pays de liste B dont fait partie la France, une autorisation exceptionnelle est exigée pour les Marocains résidents au Maroc.

Par contre, les étrangers, résidents ou pas, ainsi que les MRE, n’ont pas besoin d’autorisation pour repartir vers le pays de provenance, de liste A ou de liste B. A ce niveau, ce sont désormais les conditions exigées par la France qui sont appliquées.

Pour ce qui concerne les familles comprenant des enfants, nous rappelons que pour entrer au Maroc, les enfants de moins de 11 ans sont dispensés du test PCR, quel que soit le pays de provenance.

Source: Medias24.com

À propos Lahcen Hammouch