Aziz Akhannouch l’homme qui a mis fin aux islamistes du PJD au Maroc

Aziz Akhannouch, chef du Rassemblement National des Indépendants, est considéré comme la figure de la semaine après avoir remporté les élections de mercredi 8 septembre.

Le président Aziz Akhannouch a estimé que la victoire de son parti aux élections législatives au Maroc reflète une « volonté populaire de changement », au vu de la défaite retentissante du Parti  Islamiste de la justice et du développement, qui a dirigé le gouvernement pendant près d’une décennie.

« C’est une victoire pour la démocratie » et « une expression claire de la volonté populaire de changement », a déclaré Aziz Akhannouch désigné 1er Ministre par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Après que son parti a remporté 102 sièges avec des résultats partiels, il a affirmé qu’il était prêt à « travailler avec confiance et responsabilité avec tous les partis qui se croisent avec nous dans les principes et les programmes, sous la haute direction de Sa Majesté le Roi ».

Avant d’occuper un poste au gouvernement, Akhannouch a suivi un riche parcours académique, en commençant par l’obtention d’un diplôme supérieur en gestion administrative  à l’Université canadienne de Sherbrooke en 1986.

Dans la foulée, l’éminent homme politique est retourné au Maroc, où il a pris la direction du groupe AKWA, la holding qui contrôle des dizaines d’entreprises spécialisées dans la distribution des carburants, les télécommunications et les services.

En 2003, Akhannouch est entré dans l’action publique,  et a été élu président du conseil régional de Souss-Massa-Draa, avant d’être nommé ministre de l’Agriculture en 2007.

D’autre part, Akhannouch a exercé de nombreuses autres fonctions, puisqu’il a été membre de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, membre du bureau de la Confédération générale des entreprises marocaines, et il a dirigé l’association pétrolière marocaine. Il était membre de la Cellule de réflexion créée par le roi Hassan II en 1999, connue sous le nom de « Groupe 14 ».

Au cours d’environ quatorze années au cours desquelles il a occupé plusieurs fonctions ministérielles, dont la dernière était sa direction du ministère de l’Agriculture, Akhannouch n’a reçu aucune compensation ni salaire du trésor public marocain.

A l’heure où l’Etat marocain, conformément aux dispositions légales, alloue un salaire et un ensemble d’autres ressources financières pour couvrir le travail des ministres, y compris les transferts et autres dépenses, Akhannouch refuse de recevoir toute somme d’argent en contrepartie de ses fonctions ministérielles. et travaux publics.

Akhannouch, accompagné de son parti, le Rassemblement national des indépendants, a présenté un certain nombre de plans et de stratégies du gouvernement, qui visent principalement à faire avancer le domaine social au Royaume du Maroc, lors de la campagne électorale.

Le parti a proposé cinq points, auxquels s’ajoute la création d’un « revenu de dignité » au profit des personnes âgées, qui garantira un revenu mensuel aux personnes âgées d’au moins 1000DH avec une assurance maladie gratuite.

Akhannouch promet également de généraliser la couverture santé et d’ouvrir la porte au droit à une retraite pour tous les travailleurs, y compris ceux qui exercent actuellement dans le secteur informel.

Akhannouch fait de la couverture santé universelle pour tous les Marocains une priorité pour le prochain gouvernement qu’il dirigera.

Dans le cadre du soutien communautaire, le parti élabore un plan de soutien aux familles, avec 300DH de compensation mensuelle pour chaque enfant, dans la fourchette de 3 enfants par famille, à condition qu’ils continuent de suivre la scolarité. Une allocation de naissance de 200DH pour le premier né et de 100DH pour le second…..

Le parti s’engage également à encourager les jeunes entrepreneurs, lutter contre le chômage, promouvoir l’industrie locale et renforcer les marques made in Morocco.

Restons optimistes et attendons la suite de toutes ces promesses très importantes pour  nos concitoyens Marocains.

Almouwatin Bxl-Media

L.Hammouch

 

À propos Lahcen Hammouch