Cette maman risque la prison car elle refuse d’envoyer ses enfants à l’école depuis le début de la crise sanitaire

Cette maman risque la prison car elle refuse d’envoyer ses enfants à l’école depuis le début de la crise sanitaire

Ph. Twitter

En mars 2020, Boris Johnson annonçait la fermeture des écoles et un premier lockdown, pour enrailler la propagation de la Covid-19 au Royaume-Uni. Et lorsque celles-ci ont rouvert, Lisa Diaz, qui vit a Wigan, a décidé de garder ses enfants à la maison et de leur donner des cours à domicile. Ce n’est qu’en novembre 2021 qu’elle a perdu à son fils Alex de retrouver le chemin des classes, car il était doublement vacciné contre le virus.

La maman justifie sa décision en expliquant qu’elle est inquiète du fait que la Covid-19 nuise aux enfants, précisant qu’actuellement, un nombre record d’enfants se trouve à l’hôpital à cause du variant Omicron. « Ma plus grande peur en tant que parent est que l’un de mes enfants se retrouve avec un Covid long », détaille-t-elle. Répondant aux critiques, elle explique : « Je suis informée, et je ne comprends pas que le gouvernement ne fasse pas mieux passer le message quant à la dangerosité du virus pour les enfants. »

Ainsi, la maman continue de garder la petite Helena à la maison, malgré les recommandations gouvernementales. Lisa a donc reçu une lettre de la part de la ville de Wigan, et elle risque d’être poursuivie devant le tribunal de la famille. Elle pourrait être sanctionnée d’une peine de prison ainsi que d’une amende de 2.750 €.

Chez les enfants, les cas graves de Covid sont extrêmement rares et les experts britanniques rappellent que dans 99,995 % des cas, les moins de 17 ans survivent à la maladie.

Source : métro

À propos Lahcen Hammouch