Le crime commis contre le Congo

 »
24 avril 1965. Che Guevara et 120 hommes (principalement des Afro-Cubains) atterrissent dans l’est du Congo pour aider les rebelles de Simba. Dans le but d’exporter l’idéologie révolutionnaire qu’il a mise en œuvre avec succès à Cuba par Fidel Castro, Che Guevara arrive en Afrique plein d’espoir. Malheureusement pour lui, l’histoire ne s’est pas déroulée comme il l’avait prévu. Lorsque les Cubains débarquent, les simbas sont fortement affaiblis. le mouvement est en train de mourir et ils ne contrôlent qu’une petite partie de l’est, contre la moitié du pays une année auparavant. Voulant «cubaniser» les Congolais, comme il l’écrit dans son journal, le Che se rend compte que le Congo n’est pas encore mûr pour ce type de révolution. Les hommes sont désorganisés, de nombreuses désertions se produisent, les attaques sont manquées et, en plus, il y a des rivalités entre les dirigeants de Simba. Conséquence, la campagne congolaise de Che Guevara est un désastre. En octobre, les forces armées du pays, appuyées par des mercenaires européens et américains, lancent une offensive sur le Simbas. Un mois plus tard, le mouvement s’effondre. Che Guevara et ses hommes quittent le pays le 21 novembre 1965. Trois jours plus tard, Mobutu prend le pouvoir et trente-deux ans plus tard, en mai 1997, il est renversé par Laurent-Désiré Kabila (dirigeant de la Simba). Che Guevara écrit dans son journal à propos de la situation au Congo: «Le cas douloureux du Congo, unique dans l’histoire du monde moderne, montre comment les gens se moquent des droits d’autrui en toute impunité. La richesse de ce que le Congo détient et que les nations impérialistes veulent garder sous leur contrôle en est la raison. Tous les hommes libres du monde doivent être prêts à venger le crime commis contre le Congo. »  »

Lepo okinda

À propos Lahcen Hammouch